bannière-collectivites

Communiquer est une chose, bien communiquer en est une autre. Et si les sites qui tissent la toile de l’internet participent à cette ambition, encore faut-il qu’ils soient adaptés, tant dans leur construction que dans leur gestion aux services auxquels ils sont appelés à répondre. D’où l’intérêt de l’offre de la société « Do in Web », et des solutions novatrices qu’elle préconise pour la création de sites. Une offre qui pourrait intéresser nombre de petites communes.

64% des internautes

qui visitent un site public local le font plus d’une fois par mois. Les mises à jour doivent donc se faire au minimum à cette fréquence.

DO IN WEB PERFORMANCE ET EXCELLENCE ACCESSIBLES A TOUS


L’internet a révolutionné l’information. Elle est aujourd’hui accessible à l’instant T et les sites qui tissent la toile offrent moult services 24 heures sur 24. Le monde de l’entreprise ou celui des collectivités territoriales l’ont bien compris, chacun se dotant de son site internet pour correspondre avec ses clients, usagers, administrés… « De disposer d’un site au niveau de la commune, c’est la faculté bien entendu d’apporter gratuitement des services, mais aussi de présenter son patrimoine architectural et culturel, ses animations, ses activités à l’adresse des enfants ou des aînés. Bref, d’amplifier et consolider l’appartenance à la cité, tout en confortant son image à l’extérieur », souligne Jérémy Chevé, responsable développement commercial au sein de la société Do in Web qui a développé des plateformes performantes permettant aux petites communes de bénéficier d’un site internet adapté aux besoins de sa population.

Du sur mesure

« La démarche ne consiste pas à vendre un site, puis de laisser la commune se « débrouiller ». Notre approche est tout autre, avec l’offre d’un service plus complet et sous la forme d’abonnement », avance Jérémy Chevé. Et de préciser : « le principe repose, moyennant un tarif forfaitaire annuel (490€ HT), de construire ce site sur une ossature commune à toutes les collectivités pour en réduire les coûts de création (templates), puis de les personnaliser (choix des couleurs des textes, des images, des onglets…), pour que chaque site ait sa propre identité. Ensuite, chaque collectivité bénéficiera d’une interface utilisateur (back-office) lui permettant de mettre à jour très facilement ses informations, qu’elles soient texte ou photo. En trois mots : faire vivre son site ! Et cela très facilement, grâce à l’utilisation d’un traitement de texte de type Word. Je puis vous assurer que c’est très simple et en conséquence efficace et réactif ». Une solution clé en main qui ne nécessite pas d’être féru d’informatique et qui présente un autre avantage, à l’heure de la recrudescence des connexions en mobilité (smartphone et tablette). « Il est aujourd’hui indispensable d’avoir un site dit « responsive design ». Autrement dit, l’affichage de votre site doit s’adapter automatiquement au format du terminal (smartphone et tablette) depuis lequel l’utilisateur s’est connecté », assure Jérémy Chevé. Avec le produit Do in Web, la performance d’un site ne sera pas l’apanage des grosses communes ou des communautés de communes disposant de gros budget. Elle devient accessible aux plus modestes, toutes aussi soucieuses d’assurer l’excellence auprès de leurs administrés et usagers.

Article rédigé par François Durand